Presentatie BBVT - 04/02/2016 - Toespraak Linda Vanden Bemden

Toespraak Linda Vanden Bemden, Bestuurslid BBVT

Voorzitter BBVT-UPTIA: Dames en heren, nu komen we aan de essentie van onze presentatie, ik stel voor dat we hier onmiddellijk mee doorgaan met als eerste spreker Linda Vanden Bemden … die in het kort de antecedenten van onze beroepsvereniging zal schetsen.

Beste Linda, aan jou het woord:

 

Mesdames, messieurs,

Nous fêtons aujourd’hui un anniversaire. L’Union professionnelle des Traducteurs et Interprètes assermentés a un an ce mois-ci.

Les traducteurs et interprètes assermentés ou jurés sont présents au quotidien dans le paysage judiciaire belge.

Les interprètes se croisent au fil des jours dans les couloirs des palais, dans les commissariats, les services sociaux, les prisons, et partagent leurs expériences - bonnes et moins bonnes.

Les traducteurs assermentés quant à eux, travaillent davantage dans l’ombre et sont moins souvent amenés à se rencontrer.

[PPP

Premières actions

Eerste acties]

Après quelques mouvements de mécontentement en 2004 à Gand et en 2008 à Anvers à la suite d’importants retards de paiement, une action des interprètes a retenu l’attention de la presse télévisée et écrite à Bruxelles en 2011. Parallèlement à cette action, les collègues de la région gantoise ont lancé un groupe privé sur Facebook - les réseaux sociaux ont parfois du bon -  qui s’est très vite étendu aux collègues des autres arrondissements.

Ce groupe a constitué un canal de communication efficace entre les différents traducteurs et interprètes assermentés, permettant de transmettre des informations importantes concernant notre profession. Par exemple, en 2013, l’introduction de la TVA obligatoire pour les interprètes et l’obligation d’établir une facture dès juillet 2013. Des moments de chaos pour nous, mais également pour les greffiers, les parquets et les services de police.

[PPP:

2014 - gel des paiements -> les traducteurs et interprètes se fédèrent

2014 - stopzetting van de betalingen -> de vertalers en tolken verenigen zich]

En 2014, les problèmes de paiement sont devenus de plus en plus fréquents et importants. De nombreux traducteurs et interprètes ne voulaient plus travailler pour la justice ou ont été contraints d’abandonner et ceux qui restaient devaient, par conséquent accepter des missions dans des arrondissements de plus en plus éloignés. Par conséquent, les interprètes judiciaires des quatre coins du pays se sont rencontrés de plus en plus souvent et ont appris à se connaître.

A l’automne 2014, nous avons eu la confirmation que nos factures ne seraient pas payées avant un bon bout de temps. Le tout nouveau ministre de la justice Koen Geens avait lui-même annoncé un gel des paiements jusqu’en mars 2015 ! Six mois sans paiements. Impossible !

[PPP:

14 novembre 2014 : action de sensibilisation

14 november 2014: sensibiliseringsactie]

Le 14 novembre 2014, nous avons alors mené une action de sensibilisation simultanée à Gand, Bruxelles et Anvers, pendant laquelle nous n’avons pas interprété pendant deux heures. Avec une issue positive puisque nous avons été conviés aux négociations sectorielles et que le paiement de nos factures a repris quelques semaines plus tard.

Mais cette action nous a surtout permis de constater que nous avions réussi à nous organiser rapidement, à attirer l’attention de la presse, le tout avec des conséquences minimes sur le fonctionnement de la justice. Nous savions désormais que nous pouvions compter sur des traducteurs et interprètes assermentés motivés et prêts à s’investir. L’heure de la création d’une Union professionnelle avait sonné.

[PPP:

28 novembre 2014 : création de l’UPTIA

25 février 2015 : publication statuts au MB

28 november 2014: oprichting BBVT

25 februari 2015: publicatie statuten in het Staatsblad]

Deux semaines plus tard, le 28 novembre 2014, l’Union professionnelle des Traducteurs et Interprètes assermentés était officiellement constituée et était publié au Moniteur belge en février 2015…

L’Union professionnelle était donc née, et avec elle, un lieu de concertation entre les traducteurs et les interprètes assermentés.

D’une part, pour échanger avec le SPF Justice et revendiquer certaines choses. Citons, parmi les principales :

- le paiement des arriérés et le respect des délais de paiement ;

- la création d’un registre national des traducteurs et interprètes assermentés

- l’éclaircissement du statut de notre profession 

- l’uniformité administrative dans tous les arrondissements

- la suppression des discriminations (tarifaires) en fonction des langues.

- et surtout, devenir une plateforme d’échange avec le SPF et non contre lui.

Mais nous souhaitions également que l’UPTIA soit synonyme de reconnaissance et de professionnalisation de notre métier.

- définir des critères minimum de compétences et d’accès à la profession (ce qui n’est pas toujours le cas actuellement)

- assurer une formation permanente (connaissance du système judiciaire belge, de la terminologie juridique, transcription des écoutes téléphoniques) et organiser des contrôles de qualité et des épreuves de sélection

- la rédaction et l’application d’un code de déontologie et la création d’un conseil de discipline

[PPP

En un an -> nombreuses réalisations

Op één jaar tijd -> veel verwezenlijkingen]

En une petite année seulement, nous avons réalisé de belles avancées à divers niveaux, que mes collègues prendront le soin de vous expliquer. 

 

Gepubliceerd op
Social media

BBVT B.V.

Beroepsvereniging Beëdigd Vertalers en Tolken
de Biolleylaan 98, 1150 Sint-Pieters-Woluwe
contact@bbvt.be

 

BE09 9731 3059 3457
Ondernemingsnummer: 597.625.413

Gebruiksvoorwaarden & Privacy
Copyright 2021 BBVT
Design by Lake-IT